Comprendre les notions du SEO en tant que néophyte

laptop calepin recherches seo

Apprendre et surtout comprendre les notions du référencement naturel peut être rapidement fastidieux pour les débutants. En effet, il n’est pas rare mais pourtant très frustrant de tomber sur des ressources explicatives du SEO employant elles-mêmes du vocabulaire technique, dont on ne connaît pas la signification. Mais si on se met du point de vue du professionnel partageant ses connaissances, il est tout aussi difficile de communiquer sur son expertise sans employer des termes du secteur… Alors que faire ?

Ayant été au contact de nombreux clients non-initiés au SEO, j’ai affiné ma pédagogie au fil des années pour employer les bons exemples, avec les bons mots, afin que mes clients puissent comprendre les optimisations nécessaires pour le SEO. J’ai toujours été convaincu qu’au-delà des résultats, faire comprendre mes actions et conseils à mes clients était une partie importante d’une prestation de référencement naturel. C’est pour cela qu’aujourd’hui, que vous soyez un professionnel du SEO ou un néophyte en quête de savoir dans le domaine, je souhaiterais vous partager mes astuces pour apprendre les bases des optimisations du référencement naturel.

Attention : il ne s’agit pas d’un article pour expliquer ce qu’est le SEO, mais plutôt comment faire comprendre ses notions d’optimisation à un néophyte. On ne va pas chercher à savoir dans cet article comment un moteur de recherche fonctionne, mais plutôt comment ses optimisations impactent Google et ses compères. Si vous souhaitez jeter un œil à ce que représente le référencement naturel, je vous conseille dans ce cas de lire cet excellent article sur comment expliquer le SEO à sa grand-mère avant de lire mon guide.

 

Les méthodes d’apprentissage

Nous parlerons ici de méthodes d’apprentissages issues de l’enseignement direct : Le but étant de faire comprendre à un professionnel issu d’un autre domaine ce dont nous parlons au travers de comparaisons.

J’aime particulièrement comparer les techniques de SEO à des exemples de business traditionnel, cela permet de vulgariser le vocabulaire et facilite la compréhension pour l’interlocuteur. Dans cet article, je parlerai des notions importantes du SEO issues des 3 piliers du référencement naturel : l’optimisation technique, sémantique, et le Netlinking.

 

Technique

Indexation

Rien de tel que de commencer par les bases pour initier les néophytes à la visibilité qu’offre le SEO, d’autant plus que nombre de non-initiés ne font pas la distinction entre une page publiée et une page indexée. Le principe de l’indexation est simple : une page est dite indexée sur un moteur de recherche (ex : Google) si elle apparaît sur ce dernier. Une page indexée est donc susceptible de se positionner sur des mots-clés, quand un utilisateur cherche une requête sur un moteur de recherche.

 

Comment faire comprendre la notion d’indexation ?

Voyez l’indexation sur un moteur de recherche comme un office de tourisme, et admettons que vous soyez un parc d’attractions. Nous reprendrons cet exemple plusieurs fois durant l’article.

Une page publiée est accessible pour les utilisateurs (votre parc d’attractions est ouvert), mais si elle n’est pas indexée, c’est comme si l’office de tourisme local n’indiquait pas votre parc aux utilisateurs cherchant spécifiquement un parc d’attractions. Une fois que votre parc sera enregistré à l’office du tourisme (donc une fois que votre page est indexée), l’office de tourisme le recommandera au même titre que les autres parcs d’attractions de la ville.

 

devanture magasin panneau ouvert
Vous êtes ouverts. Mais avez-vous pensé à l’indiquer à votre office de tourisme local ?

 

“Et comment faire en sorte que mon parc soit enregistré à l’office de tourisme ?” J’y viens.

 

Robots.txt

Un fichier robots.txt est nécessaire afin de contrôler sur quelles pages les robots des moteurs de recherche ont le droit de se rendre, ou non. Il s’agit de la première page sur laquelle se rendent les robots des moteurs de recherche afin de voir les pages à ne pas explorer.

Un bon fichier robots.txt a moults avantages : il indique aux moteurs de recherche où se trouve le sitemap (que nous verrons dans le point suivant), et il peut empêcher les robots de visiter des pages qui n’apporteraient rien aux utilisateurs, ou simplement des pages qu’on préfère que les robots ne visitent pas.

Cette dernière pratique améliore notamment le budget crawl, en d’autres mots le fait de montrer moins de pages aux moteurs de recherche, mais des pages plus pertinentes pour les utilisateurs, augmente le taux de chance que les robots des moteurs de recherche visitent toutes les pages que l’on a envoyé via le sitemap.

 

Faire comprendre la notion du robots.txt

Reprenons notre parc d’attractions et l’office de tourisme local. Vous, président du parc, êtes en train de faire construire de nouvelles montagnes russes qui seront inaugurées dans 6 mois. Afin de ne pas faire perdre de temps aux inspecteurs de l’office de tourisme (les robots des moteurs de recherche) qui vont bientôt visiter votre parc, vous leur dites que cette branche de votre parc n’apporte rien aux visiteurs pour le moment, et que ça ne sert à rien de la visiter.

En faisant ça, les inspecteurs seront plus attentifs aux attractions visitables et utilisables pour les utilisateurs.  Ils n’iront pas sur le chantier actif, ils feront moins de pas et se fatigueront moins, ce qui leur donnera plus de chance de finir la visite entière du parc et de garder de l’énergie pour les attractions importantes (amélioration du budget crawl).

 

panneaux directionnels vides
Ces panneaux sans indications peuvent vous faire doucement rire, mais c’est pourtant comme ça que les robots des moteurs de recherche voient un site sans robots.txt

 

“D’accord, on leur a dit où ne pas aller, mais comment leur dire où aller maintenant ?” Eh bien, grâce au sitemap.

 

Sitemap

Le sitemap est un fichier XML présentant les pages d’un site à indexer. C’est la deuxième page que les robots des moteurs de recherche consultent, après le robots.txt. Ce fichier agit comme un plan du site pour les robots, et doit donc répertorier toutes les pages où l’on souhaite que les robots aillent.

 

En d’autres mots : la notion du sitemap

Votre parc d’attractions propose à ses visiteurs plusieurs thèmes : une allée dédiée aux enfants, une autre aux jeux d’eau, et une dernière aux sensations fortes. Eh bien, voyez le sitemap comme un plan de votre parc, guidant les inspecteurs de l’office de tourisme vers les allées et attractions que vous souhaitez qu’ils recommandent aux touristes.

Comme les inspecteurs auront visité l’allée dédiée aux enfants, l’office de tourisme pourra recommander votre parc aux visiteurs cherchant des attractions dédiées aux enfants. Il en va de même pour les touristes cherchant des jeux d’eau et des attractions à sensations fortes.

 

carte mapemonde direction
“Heureusement que j’ai pris une carte du parc, c’est pas facile de retrouver son chemin sur une mappemonde”

 

“Ok mon parc et ses attractions sont enregistrés à l’office de tourisme, mais maintenant comment faire pour que l’office de tourisme cite mon parc d’attractions en premier ?” Entrons dans le vif du sujet.

 

Responsive Design

Le Responsive Design représente la faculté d’un site à être visité sur différents supports : PC, PC portable, tablette, smartphone… Aujourd’hui, au-delà d’un aspect d’accessibilité et de confort, le Responsive Design d’un site est un critère de positionnement à part entière pris en compte par les moteurs de recherche.

Pour apporter un plus à cette notion, sachez que Google privilégie la visite de ces sites avec un Googlebot (son type de robot d’exploration des pages) dédié à l’affichage smartphone. Donc si votre site est parfait vu d’un ordinateur, mais innavigable via un smartphone, vous mettez un gros frein au positionnement de vos pages.

 

Comment faire comprendre l’importance du Responsive Design pour le SEO ?

Cette fois, vous tenez un fast-food. Ce dernier propose un service de Drive, accessible en voiture, moto et… buggy, comme vous êtes dans une zone désertique (ce qui est un très mauvais choix d’implantation pour un fast-food, mais passons).

Au total :

  • 20% de vos clients accèdent au drive par voiture
  • 10% par moto
  • Et 70% par Buggy

Comme la majorité de vos clients viennent à votre Drive en buggy, les inspecteurs de l’office de tourisme local se sont dit qu’il s’agissait d’une bonne idée de tester votre drive non pas en voiture, mais en Buggy. Problème : votre drive n’est pas adapté pour les buggys, et la prise de commande ainsi que sa récupération se retrouvent fastidieux.

Une fois le rapport fait, l’office de tourisme local aura tendance à privilégier les fast-foods dont le drive est accessible en buggy plutôt que le vôtre. Pas de panique : une fois que vous aurez adapté votre drive aux buggys, les inspecteurs vous donneront une nouvelle chance et feront table rase du passé.

 

buggy sable
Franchement, ce serait pas la classe d’aller chercher son Burger comme ça ?

 

“D’accord, donc mon fast-food… Enfin mon parc… Je veux dire, mon site est responsive. Etape suivante ?” Allons-y.

 

La balise Alt pour les images

Le dernier point technique de cet article. Il concerne cette fois les images d’un site. L’attribut alt, auparavant utilisé pour gagner du temps quand les débits Internet étaient très faibles et les images longues à charger, a une toute autre utilité aujourd’hui. En effet, il sert notamment aux malvoyants à accéder à l’image par une retranscription vocale, mais également à optimiser le référencement de ces images.

Le fait de décrire le contenu de votre image dans sa balise Alt aide au référencement de cette dernière quand les utilisateurs recherchent des images, notamment dans la rubrique “Images” sur Google.

 

Quel est l’intérêt de l’attribut Alt pour un business ?

Reprenons notre parc d’attractions. Maintenant, vous avez compris le principe d’indexation, imaginons alors que les pages de votre site sont indexées sur Google. Dans notre exemple, cela signifie donc que vous êtes enregistré à l’office de tourisme local.

Pour mettre en avant votre parc, vous envoyez à l’office de tourisme des photos de votre attraction phare, le “Super Mega Manège Mortel Trop Cool” (SMMMTC pour les intimes), votre manège à sensation forte dédiée à la thématique d’Halloween. Ensuite, imaginons que votre parc soit localisé à Paris.

En renseignant la description de vos photos avec  “attraction halloween paris” suivi du nom de votre parc, les employés de l’office de tourisme pourront savoir à quoi correspondent vos photos et les ajouter dans la galerie photo des activités à sensation forte. Et si vous captez l’attention des utilisateurs, ils pourront lire la description de votre image et ainsi voir qu’elle vient de votre parc. De cette manière, vous pouvez attirer de nouveaux clients sans forcément batailler pour être cité en 1er dans les recommandations de l’office de tourisme.

 

Volume de recherche attraction halloween paris 320
Et pour prouver le sérieux de mon exemple : En moyenne, 320 personnes par mois recherchent le terme “attraction halloween paris”

 

“Mais si l’utilisateur clique sur ma photo présente sur Google Images, mais que ma page est vide, il va partir non ?” Et c’est pour cela que nous allons de suite entrer dans l’aspect sémantique du SEO.

 

Sémantique

Metadonnées : Meta Title et Meta Description

Ces 2 métadonnées sont visibles uniquement depuis les SERPs (pages de résultats) des moteurs de recherche. En d’autres termes, ils ne sont pas lisibles visuellement sur votre site, mais sont bien présents dans votre code.

La Meta Title, à ne pas confondre avec le titre h1 que nous verrons après, représente le “gros titre” affiché sur les moteurs de recherche. C’est un critère de positionnement important pour les moteurs de recherche. On recommande toujours d’y placer les mots-clés visés de la page en priorité, d’autant plus qu’il y a assez peu d’espace pour apporter des précisions concernant le contenu de la page. En effet, à ce jour, les moteurs de recherche coupent votre Meta Title si elle fait plus de 512 pixels, ce qui représente entre 60 et 65 caractères environ.

Concernant la Meta Description, elle est plus souvent utilisée pour améliorer le CTR (taux de clic) de votre page depuis les SERP. Elle invite à développer sur le contenu de la page, car elle a une limite de 1024 pixels, soit 160 caractères. Gardez à l’esprit que la Meta Description est plus petite, visuellement parlant, que la Meta Title sur les SERP.

 

Comment faire comprendre les métadonnées ?

Vous revoici avec votre parc d’attractions, à essayer de séduire l’office du tourisme. Imaginons maintenant que vous faites paraître une brochure dont chaque page est dédiée à une allée différente de votre parc. Vous êtes persuadé que le monde entier connaît votre parc et ses allées, alors vous commencez chaque page de votre brochure en rappelant juste le nom de votre parc, sans détailler ni le nom de l’allée, ni ses particularités, et encore moins son contenu.

Cela n’est ni ergonomique pour les touristes, qui devront fouiller la brochure entière pour savoir de quelle allée il s’agit et ce qu’ils y retrouveront, ni pour les employés de l’office de tourisme qui seront eux-mêmes obligés de fouiller la brochure et sa page dédiée pour être sûrs que leurs recommandations s’adressent bien à la demande initiale du touriste.

 

auto tamponneuse abandonnee
Ce concurrent pensait que tout le monde connaissait son parc, et qu’il n’avait pas besoin de faire de brochure. Terrible erreur…

 

“Mais cela n’est pas trop redondant de rappeler sur chaque brochure ces informations ?” Non, car chaque page de votre brochure doit être différente. Votre allée dédiée aux enfants est différente de celle des jeux d’eau. Chaque titre et description présents doivent être uniques pour chaque page de brochure, détaillant les spécificités de l’allée en question.

“Et c’est tout ce que j’ai à faire pour peaufiner ma brochure ?” Non, après le sommaire, le contenu.

 

Le contenu dans sa globalité

Il y a tant à dire sur le contenu, aussi je vais me concentrer uniquement sur l’essentiel. “Content is King”, telle est la célèbre phrase prononcée par Bill Gates en 1996. Et elle s’applique parfaitement au SEO.

La qualité du contenu d’une page et sa pertinence par rapport à un mot-clé représente l’un des facteurs majeurs de positionnement pour les moteurs de recherche. En effet, il doit aussi bien répondre à toutes les interrogations d’un utilisateur, tout en étant pertinent par rapport à la recherche de base de ce dernier.

D’autre part, le fait d’utiliser des mots du champ lexical de votre sujet aide les robots des moteurs de recherche à mieux comprendre votre sujet. C’est ce qu’on appelle l’optimisation du champ sémantique.

Bonus : aujourd’hui, il faut non seulement que son contenu soit pertinent pour l’utilisateur, mais aussi agréable à lire. Un pavé de texte brut perdra rapidement l’utilisateur, mais sera aussi plus dur à comprendre pour les robots sans structuration ni ressources supplémentaires (images, vidéos…).

 

La place du contenu au sein du SEO

Quand vous faites la fameuse visite de votre parc aux inspecteurs de l’office de tourisme, vous leur communiquez des informations sur chaque allée et attractions. Que ce soit le public-cible, les recommandations de sécurité ou encore les sensations procurées (émerveillement, adrénaline…). Eh bien dites-vous que ce sont toutes ces informations pertinentes qui permettront aux inspecteurs de bien recommander vos allées et attractions au public adéquat.

Par exemple, imaginons qu’une famille cherche des attractions à sensation adaptées pour leur fils qui mesure 1m40, attractions que vous proposez dans votre parc. Vous n’êtes pas le seul parc de la région à proposer ce genre d’attractions, cependant vous êtes le seul à avoir précisé aux inspecteurs que certains de vos manèges sont adaptés aux personnes de cette taille. Dans ce cas, si cette famille vient avec cette requête dans l’office de tourisme, le personnel ne recommandera que votre parc étant donné qu’il s’agit du seul ayant donné ces informations aux inspecteurs.

 

meme roll safe
Tu ne peux pas te positionner sur “manège dangereux” si tu ne déclares pas que ton manège est dangereux

 

“Et comment est-ce que je donne ces informations aux inspecteurs, sans perdre leur attention au bout de 2 minutes ? J’ai quand même beaucoup de choses à dire sur mes manèges, enfin sur mon business en l’occurrence…” C’est très simple : segmentez vos propos avec des Hn.

 

La structure Hn

Commençons une partie de la vulgarisation de suite, les Hn représentent les titres et sous-titres de votre contenu. Ce sont eux qui segmentent les parties de votre contenu.

La particularité des Hn est qu’ils se divisent jusqu’ à 6 niveaux : Nous avons donc, du titre le plus important au moins important : h1, h2, h3, h4, h5 et h6. Dans l’idéal, il ne doit y avoir qu’un h1, qui représente le titre de la page. Le h2 est utilisé soit pour segmenter les sous-titres, soit pour proposer un paragraphe d’introduction selon les écoles (personnellement je le fais pour segmenter mes sous-titres). Enfin, suivant ce modèle, les  h3 sont les sous-titres des h2, les h4 les sous-titres des h3… etc.

Il ne peut pas y avoir de saut de hn dans votre contenu : Vous ne pouvez pas commencer votre contenu par un h2, donc par un sous-titre (ce serait illogique). De même, vous ne pouvez pas commencer par un h1 et le faire suivre par un h3 (donc un sous-sous-titre).

 

Comment faire comprendre les Hn ?

Parc d’attractions à part, j’aime beaucoup l’exemple du livre pour illustrer cette notion. Chacune de vos pages est un livre. Elle a un titre principal, qui est son h1, des chapitres, représentés par des h2, et des sous-chapitres, qui sont représentés par les h3, h4, h5 et h6.

Vous l’aurez compris, dans un livre on ne passe pas d’un chapitre à un infra-sous chapitre. Eh bien en SEO c’est la même chose pour les contenus.

 

pere enfant livre
Et là, le roi des référenceurs lui dit : “Mon petit, cette première position est ce pourquoi luttent tous les vrais guerriers”

 

“Et si je répète mon mot-clé visé dans mes titres, mon référencement va s’améliorer ?” Non par pitié ne faites pas ça. Et on va voir de suite pourquoi.

 

La suroptimisation des contenus

La suroptimisation est l’un des principaux fléaux du SEO. Non, répéter les mêmes mots-clés en boucle et partout n’aide pas au référencement naturel. Pire : ça peut vous pénaliser !

En effet, si les moteurs de recherche voient que vous avez ajouté des mots sans lien avec le contexte de vos phrases, ils en déduiront que vous essayez simplement de vous positionner. Pire encore, on ne va pas se le cacher, c’est un enfer à lire pour l’utilisateur.

 

Comment faire comprendre la suroptimisation ?

Dans votre parc, vous présentez aux inspecteurs de l’office de tourisme votre manège vu précédemment, le SMMTC, comme une attraction à sensation forte. Maintenant, imaginez répéter le terme “attraction à sensation forte” dans absolument chaque phrase pour décrire ce manège. Non, logiquement les inspecteurs ne vous placeront pas plus haut juste parce que vous avez répété ça en boucle, au contraire vous risquez juste de les énerver, ce qui les amènera à rédiger un rapport salé…

Essayez ça au quotidien. Vous êtes à table et appréciez des olives de Provence ? Essayez d’en parler avec le mot “olives de Provence” dans chaque phrase, et observez en combien de temps les premiers signes d’inattention surviennent…

 

plats manger
2e étape : le faire avec chaque plat du repas et voyez au bout de combien de temps vous commencez à perdre des amis

 

“Bon j’ai perdu des amis à mon dernier dîner mais j’ai compris la notion. On écrit un texte de qualité et on se positionne facilement, c’est ça ?” Pas tout à fait non.

 

Le maillage interne

On appelle maillage interne le fait de lier des pages de son propre site les unes vers les autres par des liens hypertextes. C’est l’une des étapes les plus importantes en SEO, car sans maillage interne, vous risquez rapidement de vous retrouver avec des pages zombies (page liée à aucune autre, inaccessible pour un utilisateur sur votre site). Dans l’idéal, il faut que les pages de votre site envoient des liens internes pertinents entre elles (des pages ayant quelque chose en rapport ou étant complémentaires).

Techniquement parlant, le maillage interne aide beaucoup le SEO notamment en permettant de transmettre du jus de lien d’une page à une autre. En d’autres mots, une page donne une partie de sa popularité à une autre sans la perdre. De plus, il aide les moteurs de recherche à crawler (découvrir et observer) les pages de votre site plus facilement.

Et pour optimiser le tout, n’hésitez pas à ajouter une ancre optimisée ou semi-optimisée (exemple : regardez dans le dernier paragraphe le lien cliquable, “pages zombies” est une ancre optimisée).

 

Comment faire comprendre la notion de maillage interne ?

On peut le représenter d’une manière assez simple : imaginez le maillage interne comme les chemins de votre parc d’attractions. Chaque chemin partant d’une attraction mène à un ou plusieurs autres manèges. C’est ce chemin que les inspecteurs de l’office de tourisme prendront.

Au contraire, si une attraction n’est reliée par aucun chemin, elle est considérée comme inaccessible. Attention donc à bien les lier entre elles par un ou plusieurs chemins… N’hésitez pas également à lier les attractions d’une même thématique entre elles par ces fameux chemins.

 

panneaux directionnels nombreux
N’abusez pas de trop de liens internes sans contexte par page

 

“J’ai lié mes attractions, les inspecteurs pourront plus facilement voir les manèges, et maintenant ?” Rendez vos pages plus accessibles et mieux illustrées.

 

Le contenu multimédia et l’UX de la page

Amateurs de pavés littéraires, passez votre chemin. Aujourd’hui, vos pages doivent comporter un minimum d’éléments multimédias pour réussir à capter et garder l’attention des lecteurs. De même, une accessibilité correcte de la page est attendue pour que l’utilisateur puisse la consulter sans problème.

Cela inclut de proposer une page responsive, comme vu dans la partie technique, mais également du contenu multimédia pertinent. C’est-à-dire des images, des vidéos, même pourquoi pas des sons ou de la musique si le sujet s’y prête ? Peaufinez le tout avec une structure Hn cohérente comme vu précédemment dans la partie sémantique, et d’autres éléments UX pertinents comme une table des matières par exemple. Attention toutefois à garder une page pas trop lourde en termes de poids, car Google a tendance à préférer les sites respectant les règles d’ergonomie UX, notamment au niveau des temps de chargement. Pour en savoir plus sur ce point, je vous invite à consulter les critères de Bastien et Scapin.

 

Comment faire comprendre l’importance de l’UX sur une page ?

Cette fois, nous allons prendre l’exemple d’une boutique physique qui vend du mobilier. Maintenant, imaginez sa vitrine mais sans aucun meuble. Juste des post-it collés sur la vitre avec le nom du produit vendu et sa description.

Cela vous semble inadapté et repoussera la clientèle ? Je vous le confirme. Maintenant, pensez à cet exemple la prochaine fois que vous verrez le produit d’un site marchand sans photo (ou une seule, ne représentant pas l’entièreté de l’objet).

 

enseigne vide
Quand le fichier de ton logo est corrompu

 

“Bon j’ai ma page, mes images, ma structure… On est bons, non ?” Presque, je vais clore la partie sémantique par un petit bonus.

 

L’importances des liens vers les sites d’autorité

Et si je vous disais qu’en plaçant des liens vers des sites d’autorité (reconnus dans leur domaine) dans votre contenu, il est possible d’améliorer votre propre positionnement ? Bien qu’à première vue l’idée semble curieuse et fausse, il y a un réel raisonnement logique derrière cette idée. C’est simple : en citant des liens venant de sites d’autorité, les moteurs de recherche considèrent que vous appuyez vos propos de sources reconnues, et donc communiquez des informations véridiques.

Cependant, pensez à 2 points-clés :

  • Attention à ne pas faire de liens vers le site d’un concurrent (sinon c’est son positionnement à lui que vous aidez)
  • Renvoyez vers des liens du même sujet que votre thématique de base (il ne suffit pas de créer un lien vers la page d’accueil de Wikipédia, mais de linker vers une page parlant de votre domaine qui apporte une valeur ajoutée à l’utilisateur)

 

Comment faire comprendre l’astuce des liens vers des sites d’autorité ?

Basculons de nouveau sur l’exemple du parc d’attractions, et plus précisément, lors de la visite des inspecteurs. Vous présentez votre fameux SMMTC, pour rappel l’attraction proposant le plus de sensations fortes de votre parc.

Eh bien, si dans votre présentation vous parlez du fait que votre manège respecte les normes approuvées par l’organisme national des normes de sécurité des parcs d’attraction de France (en espérant que ça existe), tout en parlant des conditions d’approbation, cela mettra bien plus en confiance les inspecteurs et seront donc plus enclins à promouvoir votre manège.

 

smartphone wikipedia librairie
Encyclopédieception

 

“Un bon paramétrage technique, du texte de qualité accompagné d’illustrations… On a tout non ?” Presque, venons-en à la dernière partie pour se positionner : que les autres parlent de vous pour améliorer votre positionnement.

 

Netlinking

Le Netlinking représente l’ensemble des autres sites parlant de vous, et surtout vous envoyant un backlink (lien d’un autre site pointant vers le vôtre). Pour percer sur les moteurs de recherche, il vous faudra à la fois des backlinks en nombre, mais aussi de qualité. Car oui : recevoir 1000 backlinks de sites douteux que vous avez payé pour 5€ au total ne va probablement pas aider votre SEO, voire probablement pénaliser votre site.

 

Les moteurs de recherche en quête de Netlinking naturel

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une explication sur le fonctionnement du Netlinking vu des moteurs de recherche s’impose. Vous vous doutez bien que s’il suffisait d’avoir des liens en nombre et pas cher, tout le monde serait 1er sur ses mots-clés visés.

Or, c’est loin d’être le cas, et pour une bonne raison : les moteurs de recherche ont pour vocation de proposer aux utilisateurs les résultats les plus pertinents par rapport à leur requête, venant surtout des sources sûres. Ils utilisent les critères de Netlinking notamment pour définir ces sources sûres, un site étant cité par des références dans son domaine devrait logiquement, selon les moteurs de recherche, partager des informations véridiques.

Exemple : vous êtes astrologue professionnel et la NASA vous envoie un backlink. Vous serez bien plus favorisé dans votre positionnement que votre rival platiste, pour qui seuls des sites bizarres parlant des théories du complot envoient un lien vers ses articles. Il aura beau en avoir des centaines, voire des milliers, s’ils sont de très basse qualité ils n’apporteront qu’un poids SEO quasiment nul, si ce n’est négatif.

Pour les moteurs de recherche, l’idéal est que les liens viennent naturellement sur votre site. Si vous commencez à suroptimiser votre Netlinking, Google et ses acolytes le remarqueront vite, et comme pour la suroptimisation des contenus, vous pénaliseront tout aussi vite. Le défi d’un bon SEO est donc d’effectuer une gestion précise de son Netlinking, tout en faisant croire aux moteurs de recherche qu’il n’a rien fait.

“Le Netlinking, c’est l’art de concevoir une stratégie millimétrée tout en faisant croire aux moteurs de recherche que rien n’a été calculé” – Citation inventée à l’instant

 

Comment faire comprendre les notions du Netlinking ?

Cette partie sera plus longue que d’habitude, reprenant plusieurs notions dans un même exemple. Pour ce dernier, vous garderez votre parc d’attractions, et imaginerez un village local à côté. Il s’agit d’un village classique avec des habitants tout aussi classiques : vous, des autres villageois, un maire, un coiffeur, un crieur public, Pierre de “Pierre et le loup”… La base en quelque sorte.

  • Imaginons que votre voisin de palier vous recommande auprès des autres villageois. C’est une bonne chose, ça donnera un peu de crédibilité à votre parc
    • Mais s’il s’agit du maire du village qui vous recommande, cela vous donnerait encore plus de crédibilité du fait de son statut hiérarchique, sa popularité et de ses connaissances. C’est mieux, mais pas parfait, car admettons que ce n’est pas un grand connaisseur de parc d’attractions.
    • Encore mieux, si le testeur officiel de parc d’attractions national (n’oubliez pas que c’est un hameau et des habitants fictifs) habite dans votre village et vous recommande, c’est le gros lot ! Sa parole aura bien plus de poids que votre voisin ou même le maire comme il s’agit d’un expert de votre domaine.

 

  • Maintenant, c’est votre coiffeur qui vous recommande. Un certes joyeux et sympathique luron, mais qui malheureusement a sa langue bien pendue et vous recommande comme il recommande la boulangerie d’en face, le buraliste au coin de la rue, le gîte local pour les touristes… Et à peu près tout le reste du village
    • Eh bien aussi surprenant que ça puisse paraître, ce coiffeur vous apportera moins de poids, voire aura tendance à être ignoré comme il a tendance à recommander et citer tout le monde. Contrairement à votre voisin qui garde ses éloges pour peu de commerces et activités, dont votre parc. Du fait qu’il en fait moins, ses recommandations sont mieux écoutées et plus prises au sérieux.

 

  • Enfin, c’est Pierre qui vous recommande. Malheureusement, plus personne ne le croit depuis qu’il a vendu des places à tout le village pour observer une curieuse éclipse qui n’était visible que depuis sa bergerie, et qui a mystérieusement disparu à l’arrivée des premiers villageois… Il a quand même fait ce coup-là 3 fois. Du coup plus personne au village ne le croit. En vous recommandant, les villageois vont avant tout se méfier de votre parc, suspectant Pierre d’être à l’initiative d’une nouvelle arnaque.
    • Comment y remédier ? En déclarant aux inspecteurs qu’il ne faut pas écouter Pierre (oui, vous pouvez faire ça grâce à l’obfuscation de liens. Mais à utiliser uniquement si vraiment beaucoup de personnes nommées Pierre et criant au loup pour rien vous recommandent).

 

village beau
Le village-type comme on le voit dans les reportages. Non-représentatif de 99% des autres villages.

 

“On me recommande assez bien dans l’ensemble, qu’est-ce que je peux faire pour optimiser ça ?” Avant d’optimiser, pensez à éviter tout ce qui pourrait vous pénaliser. Et nous allons voir ça de suite.

 

Les ancres de lien : à la recherche du naturel

Nous avons vu précédemment que les moteurs de recherche étaient toujours en quête d’un profil de lien naturel. Cette fois, nous nous intéresserons aux ancres de lien dans le cadre d’une stratégie de Netlinking.

Pour rappel, nous avions vu rapidement ce qu’est une ancre de lien, c’est le texte cliquable associé à un lien hypertexte. Par exemple, si je vous recommande de lire mon article sur les memes sur le SEO en 2020, ici l’ancre de lien sera “les memes sur le SEO en 2020”.

Il y a 3 grandes catégories d’ancres de liens :

  • Les ancres optimisées, reprenant les mots-clés visés sans mots de liaison ni supplémentaires :
    • Exemple : parc d’attractions
  • Les ancres semi-optimisées, intégrant les mots-clés visés au milieu d’autres
    • Exemple : un parc d’attractions à Lyon
  • Les ancres désoptimisées, n’ayant rien à voir avec le mot-clé visé
    • Exemple : Cliquez ici, ou une URL…

 

Ce sont les ancres optimisées qui aideront le plus votre SEO, comme elles indiquent aux moteurs de recherche de quoi parle précisément votre contenu. Mais Google et ses compères ont rapidement compris que les SEO en abusaient pour placer leurs contenus en 1ère position à tout prix, c’est pour cela que les sites avec trop d’ancres optimisées sont maintenant rapidement pénalisés.

Pour éviter cela, il est conseillé de varier au maximum ses ancres de lien. La question de cette répartition est assez controversée chez les référenceurs, pour ma part j’ai appris à faire :

  • 10% d’ancres optimisées
  • 20% d’ancres semi-optimisées
  • 20% d’ancres désoptimisées avec des mots (cliquez ici, en savoir plus)
  • 50% d’ancres désoptimisées avec des URL (https://hugodomeur.com/ par exemple)

Encore une fois, il s’agit d’un modèle de répartition et en l’occurrence celui que j’ai appris, les avis peuvent être différents selon les SEO.

 

Comment le faire comprendre ?

Vous avez toujours été un honnête directeur de parc d’attractions, sans jamais recourir à aucune forme de concurrence déloyale. Les gens vous recommandent car ils ont aimé votre parc, et racontent chacun leur expérience à leur manière.

Mais ce n’est pas le cas de votre rival, dirigeant du parc d’attractions voisin. Alors que vos 2 structures sont au coude-à-coude dans la priorité de recommandation de l’office de tourisme locale, cet autre dirigeant a acheté de faux avis pour passer devant vous.

Problème : il a demandé à toutes les personnes qu’il avait achetées de donner exactement les mêmes avis à l’office de tourisme, au mot près. Au début , l’office de tourisme était influencé en faveur de votre rival, en raison du nombre conséquent d’avis positifs qu’ils recevaient sur son parc quotidiennement. Mais au bout d’un moment, ils ont trouvé ça assez curieux de recevoir tout le temps les mêmes avis…

L’office de tourisme a donc comparé les avis reçus avec la moyenne des autres avis des différents parcs d’attractions aux alentours, et ses employés se sont aperçus que les avis donnés pour ce parc précisément ne pouvaient pas être naturels…

Alors l’office de tourisme a finalement pénalisé votre concurrent. Au fond, il ne veut que des avis authentiques pour décider des priorités de ses recommandations, car ce seront eux qui s’engagent à communiquer aux touristes les parcs d’attractions les plus adaptés à leur besoin.

 

megaphone crieur
“On remerciera le “Parc À Tes Risques”, meilleur parc attractions paris, qui n’a absolument pas payé pour cette annonce”

 

“Mais si mon rival n’achète que de faux avis pour mettre en avant mon parc, et ainsi faire croire que c’est moi qui les ai achetés pour les duper ? Je vais être pénalisé ?” C’est une excellente question. Il est en effet possible que vous soyez pénalisés, mais pour éviter cela, vous pouvez toujours procéder à une obfuscation de liens comme dit précédemment.

 

Conclusion

Avec tous ces conseils, votre parc d’attractions devrait être en tête des recommandations proposées par l’office de tourisme. En d’autres mots, si vous déployez ces recommandations sur votre site web, vous favoriserez probablement les chances de bon positionnement de vos pages sur les résultats des moteurs de recherche

Si vous êtes amenés à expliquer le SEO à un débutant, n’hésitez pas avant tout à voir comment vous pouvez comparer des exemples non-digitaux avec la notion que vous souhaitez leur enseigner. N’oubliez pas que vous vous adressez à un public non-initié à votre activité, donc s’il faut expliquer chaque mot technique que vous employez, prenez le temps de le faire.

Au final, que vous soyez un érudit du référencement naturel ou un apprenti en la matière, j’espère avant tout avoir pu vous apporter des connaissances avec mon article. Et n’oubliez pas : si vous avez un doute sur votre stratégie, concentrez-vous avant tout sur l’utilisateur, et le reste suivra.

 

Remerciements

Je remercie chaleureusement Marianne, Margot, Baptiste, Patrick, Roland et mes parents d’avoir pris du temps pour lire mon article et me donner leurs feedbacks.

Mais également tous mes collègues et amis m’ayant guidé dans mon apprentissage, sans qui cet article n’aurait sans doute jamais vu le jour. Avec un remerciement particulier à mon ancienne Team Leader, Clotilde, pour m’avoir accompagné et guidé dans le monde du SEO, et ce toujours avec une grande bienveillance.

 

There is 1 comment
  1. blank
    Christophe Vuillet

    Article très instructif, on prend autant de plaisir à le lire que d’aller au parc d’attraction pour ceux qui aime!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-size: initial;background-position: top center;background-attachment: initial;background-repeat: initial;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 650px;}